Achat immobilier locatif

Les points à considérer avant d’investir dans un bien immobilier locatif

Investir dans un bien immobilier locatif peut être un bon investissement, mais ce n’est pas pour tout le monde. Il y a un certain nombre de facteurs à prendre en compte avant de décider d’aller de l’avant. 

Au fil des ans, vous avez entendu de belles choses de la part de vos amis et de diverses autres personnes sur les avantages d’investir dans un bien immobilier locatif. C’est vraiment logique. La location représente une façon relativement saine de rembourser la propriété pendant qu’elle s’apprécie. En théorie, une fois le bien payé, vous devriez également bénéficier d’un revenu supplémentaire si vous continuez à le louer. 

Cependant, investir dans un logement locatif n’est pas à la portée de tout le monde, car il y a des risques et, inévitablement, des problèmes surgissent. Les points suivants devraient vous donner une idée juste de l’intérêt d’investir ou non dans un bien immobilier locatif.

Les coûts initiaux 

Comme pour tout achat immobilier, il y a plusieurs coûts initiaux importants à prendre en compte. Il s’agit notamment des frais de caution, des frais d’avocat, des frais d’ouverture de dossier et des droits de mutation. Il va sans dire que vous devez être dans une bonne situation financière avant d’envisager de vous lancer dans la location d’un bien immobilier. L’éligibilité à un prêt immobilier, le cas échéant, dépendra entièrement de votre situation financière unique et de votre capacité à assurer le service d’un prêt de manière fiable. 

Les coûts permanents 

Comme c’est le cas pour tous les biens immobiliers, il existe des coûts permanents qui doivent être pris en compte dans votre budget. Parmi les exemples de coûts permanents, on peut citer les prélèvements sur les titres de propriété (le cas échéant), les taux et les taxes, les assurances et l’entretien. Il est également conseillé de prévoir des fonds pour les frais imprévus ou urgents, tels que la franchise d’assurance, le remplacement du carrelage ou les dommages non couverts par votre assurance. 

La légalité de la propriété 

Il est important d’examiner les aspects juridiques de la location d’un bien immobilier. Par exemple, comment comptez-vous enregistrer la propriété ? Sera-t-il enregistré à votre nom, à celui d’un trust familial ou d’une société de portefeuille immobilier ? Au nom de qui le prêt sera-t-il contracté ? 

Les périodes sans locataires

Avez-vous un plan ou des fonds pour couvrir les coûts de votre logement en location s’il est vide ? Si vous dépendez entièrement du fait que le bien soit loué en permanence pour couvrir les frais, vous risquez de vous retrouver dans une situation délicate.

Le loyer 

Le loyer que vous demanderez dépendra de plusieurs facteurs, notamment du type de propriété, de l’emplacement et de la proximité des transports et des commodités, ainsi que de l’offre et de la demande. Il est évident que ces points devraient jouer un rôle majeur dans votre décision d’achat d’un bien immobilier. Plus un locataire peut cocher de cases, plus il y a de chances que vous puissiez demander une prime. 

Un contrat de location solide 

Il est essentiel de disposer d’un contrat de location solide avant d’autoriser un locataire à emménager. De tels contrats constituent l’épine dorsale de tout litige juridique et protègent efficacement vos droits en tant que propriétaire. 

Le droit locatif 

Connaissez-vous la loi relative aux biens locatifs et aux droits des locataires ? Si ce n’est pas le cas, demandez à votre avocat de vous fournir un aperçu de certaines des lois les plus pertinentes dans ce domaine avant de vous engager dans un achat. Il se peut que vous ne soyez pas à l’aise avec le cadre juridique. 

Le droit fiscal 

Le fait de posséder un bien immobilier locatif ne signifie pas que le loyer payé vous appartient. En tant que propriétaire, vous devez payer des impôts sur l’argent reçu des locataires. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous retrouver dans le pétrin à cause du service des impôts. 

L’assurance de biens locatifs 

Vous pouvez étudier la possibilité d’une assurance locative. Si un locataire ne paie pas ou endommage votre propriété et s’enfuit, vous pourriez vous retrouver avec une facture importante et très peu de chances de récupérer l’argent. Ces frais devront bien entendu être ajoutés à vos dépenses courantes. 

La gestion de votre bien 

Un autre facteur important à prendre en compte pour déterminer si vous devez ou non acheter un bien immobilier à louer est de savoir si vous voulez le gérer vous-même ou si vous voulez faire appel à une agence de location pour le faire à votre place. Si vous gérez vous-même la location, vous devrez vous charger de toutes les tâches liées à la propriété, ce qui peut être stressant et prendre beaucoup de temps. Une agence de location s’acquittera essentiellement des mêmes tâches, mais à un coût. 

La vérification de la solvabilité des locataires 

Comme pour les contrats de location, il est essentiel de contrôler soigneusement les locataires potentiels avant de leur permettre d’occuper le logement. Assurez-vous d’obtenir une vérification complète de leur solvabilité et d’obtenir des références. Si vous ne le faites pas, vous risquez de perdre beaucoup d’argent à long terme. 

Une location nue ou meublée

Il est important de décider dès le départ si vous allez meubler ou non votre bien. Si vous allez le meubler, vous devrez prévoir un budget en conséquence pour les dépenses supplémentaires et l’usure continue. Il est évident que le loyer devra être adapté en conséquence, mais il se peut que ni vous ni les locataires potentiels ne puissiez assumer ces dépenses supplémentaires.

Pour conclure

Un examen attentif de ces facteurs vous aidera à prendre la bonne décision en matière d’investissement immobilier. Si vous suivez scrupuleusement ces conseils, votre entreprise ne sera pas vaine.

Investir aux USA : le marché immobilier aux Etats-Unis