Vente aux enchères immobilière

Que faut-il faire avant de se lancer dans une vente aux enchères immobilière ?

Si vous envisagez d’acheter une maison lors d’une vente aux enchères, il y a quelques points à noter : entre autres, la différence entre les ventes notariales, les ventes judiciaires, les ventes des domaines, avec tout ce que vous devez savoir pour vous préparer à l’achat d’une maison lors d’une vente aux enchères. 

Un investissement immobilier doit être la « brique et le mortier » c’est-à-dire le bien palpable et visible de votre portefeuille d’investissement : c’est donc un excellent endroit pour créer de la richesse et des revenus résiduels. Comme toute entreprise, la fortune favorise les audacieux, il n’y a donc pas de moment comme maintenant pour se lancer et faire en sorte que cela se réalise. Vous devrez décider quel bien acheter, car il y a tant de variables et beaucoup dépendent de votre propre situation. Donc, vous devez choisir ce qui vous convient et devenir un expert dans ce domaine. Il s’agit d’un processus vraiment passionnant qui offre les meilleures chances de trouver des propriétés à bon prix. Mais il faut vraiment comprendre les règles du jeu. Tout d’abord, il existe différents types de ventes aux enchères de biens immobiliers, il faut donc choisir avec soin le type de vente aux enchères auquel vous vous adressez. 

Les ventes notariales

Il s’agit de ventes, de biens immobiliers organisées par les notaires, et que les propriétaires souhaitent vendre ainsi. La tendance est de plus en plus à la vente de votre maison par un commissaire-priseur dans le cadre d’une vente aux enchères volontaire, dont le but premier est d’obtenir un meilleur prix pour la propriété en jouant acheteur contre acheteur dans un environnement réel. Ces ventes aux enchères peuvent être utiles au vendeur sur un marché immobilier actif, mais elles sont rarement utiles à l’acheteur. 

Le vendeur dispose d’un prix de réserve et la vente est soumise à l’acceptation du vendeur. La mise à prix du bien à mettre aux enchères est de 70 % de la valeur réelle de la maison et ne peut pas dépassée les 90 %. En tant qu’acheteur, vous pouvez y accéder librement si vous déposer un chèque de caution dont le montant varie selon le montant du bien.

Si vous êtes acheteur, ce que vous devez savoir c’est que vous pouvez à tout moment, pendant les 10 jours qui suivent la conclusion de la vente, perdre votre acquisition. En effet, si pendant ce délai un autre acheteur propose une offre supérieure de 10 % à la votre, le bien sera octroyé à celui-ci. Dans le cas contraire, vous avez 45 jours pour payer votre bien.

Les ventes judiciaires

Les ventes judiciaires sont des ventes forcées, ordonnées par le tribunal de grande instance. Elles font suite à des liquidations judiciaires, à des saisies immobilières ou à des licitations en cas de désaccord entre les propriétaires d’un bien en indivision. Vous devez être en présence de votre avocat si vous assister à ce genre de vente. C’est lui qui attestera de votre identité et c’est également lui qui surenchérira pour vous. L’avantage avec ce genre de vente c’est que la mise à prix du bien est d’environ le 1/3 de sa valeur. 

Les informations sur le bien bien mis en vente sont affichées au Palais de justice 40 jours avant a date prévue. Pendant ce temps, vous pouvez également visiter la propriété.

Les ventes des domaines

Pour les ventes des domaines, ce sont les biens appartenant à l’Etat qui sont mis sur le marché : terrains, immeubles vides, succession sans héritier, succession à laquelle les héritiers ont renoncé, etc.. L’accès aux ventes des domaines est libre. Pour participer aux enchères, il est nécessaire de donner un chèque de caution dont le montant dépend de la mise à prix du bien. Le description et les détails concernant les biens et les conditions des ventes sont publiés dans le site des enchères du Domaine ou dans le BOAD (Bulletin Officiel d’Annonces des Domaines)

Dans le cas où vous concluez l’affaire, vous devez savoir qu’en plus du prix, c’est à vous de payer les taxes habituelles sur les mutations d’immeubles. Mais il n’y a pas de frais particulier perçu par les Domaines.

Comment acheter une maison aux enchères ?

Pour acheter une maison aux enchères, vous devez assister à une vente aux enchères des domaines ou judiciaires et vous inscrire pour recevoir une carte d’enchérisseur et un catalogue de vente. Vous le recevrez quelques semaines avant la date prévue. Le dossier d’information comprendra les conditions de vente et des copies du titre de propriété, des plans du site, des certificats de zonage, des contrats de bail et des calendriers de location. Si vous êtes prêt à vous lancer dans l’action, voici ce qu’il y a à retenir avant d’acheter.

  • Assurez-vous que vous pouvez poursuivre l’achat. Si vous ne pouvez pas fournir les garanties, vous perdrez le dépôt de garantie et devrez quand même payer les frais.
  • La propriété est vendue telle quelle et il vous incombe de régler tous les taux, taxes, services municipaux, prélèvements des personnes morales en suspens et de ne pas vous fier aux chiffres donnés.
  • La majorité de ces propriétés sont occupées et c’est à vous d’en expulser les occupants.
  • Si la propriété est mise sous séquestre, le transfert peut être retardé pendant de longues périodes. Le propriétaire est souvent autorisé à exercer une activité pendant que celle-ci est en cours et vous ne pouvez pas obtenir le transfert, de sorte que votre dépôt et vos frais sont bloqués.
  • Vous aurez peu de temps, ou souvent pas d’accès à la propriété avant la vente aux enchères, de sorte qu’il y a un risque considérable que la propriété ne soit pas dans un état raisonnable. 

En somme

Voici ce que vous devez faire.

  • Allez à une vente aux enchères et inscrivez-vous.
  • Assurez-vous que vous pouvez procéder à l’achat, afin de ne pas perdre votre dépôt.
  • Assurez-vous que vous serez en mesure de payer tous les autres taux impayés.

Investir aux USA : le marché immobilier aux Etats-Unis